CONSEILS D'ENTRETIEN

Avant-propos : Les conseils que je vais formuler sont des solutions simples et peu onéreuses. Bien sûr, il existe d’autres façons pour l’entretien des couteaux. Libre à chacun de consulter d’autres sites et tuto sur le net.

Foreword : The advice I am going to give is simple and inexpensive solutions. Of course, there are other ways to care for knives. Everyone is free to consult other sites and tutorials on the net.

  • Pour le mécanisme : employez une huile synthétique type 3 en 1 (ou WD40) car l’huile végétale laisse des traces sur le métal, versez une goutte dans le mécanisme quand la lame est à 90° du manche, une fois versée, ouvrez le couteau, à l’extérieur car il y a un risque de projection de petites gouttes d’huile. Ouvrez et fermez le couteau à plusieurs reprises, nettoyez l’excédent d’huile avec un chiffon sec, opération à renouveler une fois par an.

Attention, pour les lames carbones l’entretien est impératif car il y a un risque d’oxydation invisible au niveau du mécanisme. Si l’excédent d’huile est orange, il y a présence de rouille, donc lubrifiez en abondance et plus régulièrement.

  • For the mechanism : use a synthetic oil type 3 in 1 (or WD40) because the vegetable oil leaves traces on the metal, pour a drop in the mechanism when the blade is 90 ° from the handle, once poured, open the knife, on the outside because there is a risk of projection of small drops of oil. Open and close the knife several times, clean the excess oil with a paper towel, operation to be renewed once a year.

Attention, for carbon blades maintenance is imperative because there is a risk of invisible oxidation at the level of the mechanism. If the excess oil is orange, there is rust, so lubricate abundantly and more regularly.

  • Affûtage : Il n’y a pas de bons et de mauvais système d’affûtage, il faut que vous utilisiez le système (pierre naturelle, pierre synthétique, affileur, fusil…) avec lequel vous êtes le plus à l’aise car l’affûtage  doit être régulier afin de ne pas perdre le fil du couteau.

Je conseille pour ceux qui ne savent pas ou n’aiment pas affûter le couteau (sacerdoce) d’utiliser un affileur de bonne qualité et entretenir le fil une fois par semaine.

  • Sharpening : There are no good and bad sharpening system, you must use the system (natural stone, synthetic stone, sharpener ...) with which you are most comfortable because the sharpening must be regular so as not to lose the knife edge.

I advise for those who do not know or do not like to sharpen the knife (priesthood) to use a good quality sharpener and maintain the wire once a week.

  • Pour l'entretien des manches :

Les bois clair (hors genévrier et bois odorant) : utilisez une huile de lin coupée avec de l'essence de térébenthine, 50/50. Laissez sécher une demi-heure, renouveler l’opération si nécessaire puis essuyez au chiffon sec en pensant à bien nettoyer les parties métalliques car l’huile végétale laisse des traces sur le métal. A passer une fois par an

Attention, pour l’huile de lin, elle doit être non oxydée, car si elle est foncée elle teintera le bois.

 

Les bois odorant (comme le genévrier) : pas d’huile tant qu’il dégage une odeur. Quand le bois n’a plus d'odeur, commencez l’entretien comme un bois clair classique.

Les bois foncés : mêmes étapes que pour les bois clairs, la seule différence est que si l’huile est oxydée cela ne porte pas de préjudice.

 

Les bois de cervidés : aucun entretien particulier étant donné que c’est le matériau animal le plus résistant.

 

Os, corne, ivoire : je conseille l’utilisation d’une crème hydratante pour les mains. Mettez une noisette de crème hydratante dans vos mains, frottez vos mains et manipulez votre couteau avant que la crème ne sèche, laissez sécher le couteau gras une heure puis essuyez au chiffon sec, une à deux fois par an.

 

Matériaux synthétique : aucun entretien particulier.

  • For sleeve maintenance:

Light woods (except juniper and fragrant woods) : use a linseed oil cut with turpentine, 50/50. Leave to dry for half an hour, repeat the operation if necessary, then wipe with a dry cloth, remembering to clean the metal parts well because the vegetable oil leaves traces on the metal. To pass once a year.

Be careful, for linseed oil, it must be non-oxidized, because if it is dark it will stain the wood.

Fragrant woods (like juniper) : no oil as long as it smells. When the wood no longer smells, start maintenance like a classic light wood.

 

Dark woods : same steps as for light woods, the only difference is that if the oil is oxidized it is not harmful.

 

Deer antlers : no special maintenance given that it is the most resistant animal material.

 

Bones, horn, ivory : I recommend using a hand moisturizer. Put a small amount of moisturizer in your hands, rub your hands and handle your knife before the cream dries, let the fatty knife dry for an hour then wipe with a dry cloth, once or twice a year.

 

Synthetic materials : no special maintenance.

 

 

Quoi qu’il arrive, il est fortement déconseillé de mettre le couteau au lave-vaisselle. Si vous devez nettoyer le manche c’est à l’eau tiède et après un séchage immédiat au chiffon avant de le laisser sécher sur l’évier. N’hésitez pas à contacter votre coutelier au moindre doute.

Whatever happens, it is strongly advised not to put the knife in the dishwasher. If you have to clean the handle it is with lukewarm water and after drying immediately with a cloth before letting it dry on the sink. Do not hesitate to contact your cutler if you have any doubts.

© 2019 - L'ANTRE DU VIKING